20/07/2013

Un repas, un soir d'été, dans le jardin du Darville... quel bonheur !

Il y a des soirs, comme celui-là, où tout vous semble beau ! Que la vie s'écoule comme un long fleuve tranquille, que vous aimez le monde entier et qu'il vous le rend bien. Bref de ces moments qu'il faut marquer d'une pierre blanche pour en garder précieusement le souvenir quand ...la bise soufflera ! Et les repas au jardin, un soir d'été, font partie de ces moments de délectation absolue.

Si en plus, vous vous délectez d'un repas où toute la créativité d'un chef s'exprime, vous frôlez du doigt la porte du Nirvana ...

Mais, en incorriglible épicurienne, je me laisse emporter ...

Donc, un soir d'été, nous voici dans les jardins du Darville, le restaurant d'Olivier Bourguigon, près de Namur.

DSCN1066.JPG

Comme souvent chez lui, nous nous sommes régalés. Ce restaurant offre un rapport qualité/prix remarquable !

A l'apéritif avec un verre de Cerdon de Bugey, vin légèrement pétillant et fruité, originaire d'un petit terroir situé entre Le Jura et les Alpes dans le département de l'Ain, idéal par ces grosses chaleurs, nous avons reçu comme mises en bouche une mousse de légumes et un gaspacho.

DSCN1067.JPG

Ensuite un filet de maquereau, de la lisette c'est la pleine saison servi avec un risotto de pommes de terre surprenant.

DSCN1069.JPG

Pour l'entrée, je n'ai résisté au carpaccio de langoustine au foie gras cru. Admirable de fraîcheur et de saveur ! Pourtant petit bémol : je commence à être frustée par ces produits en version minimaliste. J'admire la technique utilisée mais la même langoustine présentée entière m'aurait encore plus charmée. Pouvoir couper et mâcher fait aussi partie de la dégustation.

DSCN1070.JPGPuis est venu, une assiette de filets de caille grillée avec une mousse de romarin. Découverte pour moi, je n'avais jamais dégusté une mousse de romarin et cette herbe assez forte de goût, généralement, était traitée avec beaucoup de subtilité et n'écrasait pas la finesse des cailles.

Un filet de rascasse, cuit nacré, amenait tous les parfums de Provence avec ses accompagnements. Une belle assiette de produits simples mais top de leur forme ! 

DSCN1071.JPG

Petit souci pour une partie des convives : le sorbet au citron ! Beaucoup trop acide mais dont j'ai apprécié la saveur en petite dose !

DSCN1075.JPG

Pour le dessert, j'avais choisi un feuilletté de melon à la crème chiboust ... quelle merveille que cette crème que l'on connait généralement praslinée dans les Paris-Brest et qui était ici, simplement vanillée.

DSCN1083.JPG

 C'était bon tout simplement ! Pas belle la vie ?

 

 

Les commentaires sont fermés.